Présentation de la commune

Meyrieu les Etangs, d’une superficie de 854 hectares, présente un relief bosselé formé de collines, de vallons et de plateaux. Les habitants de Meyrieu les Etangs, les Meyruyards, étaient au nombre de 1056 au 1 janvier 2021.

Un paysage riche et varié…
L’altitude varie entre 401 et 522 mètres. Le point le plus haut (522m) est situé à Machefer et le plus bas (401m) au Pré Verrier. Le sol est de formation glaciaire Graviers et cailloux roulés y abondent. Le paysage est composé de champs cultivés, de bocages et de forêts essentiellement de châtaigniers. Les nombreuses sources contribuent à alimenter en eau une trentaine d’étangs répartis dans quatre vallons.

Terre plantée de bois fruitiers…
Depuis 1967, Meyrieu est devenu Meyrieu les Etangs. Le mot « myriat », également écrit « Maeria » a, dans l’ancien français, le sens de « terre plantée de bois fruitiers ».


Au cœur des étangs…
Meyrieu se trouve sur l’ancienne vole romaine« Lugdunum – Cularo >> autrement dit Lyon – Grenoble ». Celle-ci a vu passer de nombreux princes et rois. En quittant l’antique tracé vous découvrirez le beau vallon du Vordas avec un superbe chemin entre forêt et étangs. Le territoire de la
commune en compte une trentaine. Précisons que les plus anciens furent
créés au 12 siècle sous la direction de l’abbaye de Bonnevaux. La plupart de ces étangs font miroiter la vallée de la Gervonde. Les étangs de la Roche, du Moulin, à Deux Queues, de Béronge, Nivas, Neuf,…. accueillent hérons cendrés et pourprés, martin-pêcheurs, colverts. foulques,… Sur les hauteurs, vous apprécierez encore plus leur beauté et la variété
des paysages qu’ils composent. Profitez enfin des couchers de soleil flamboyants se reflétant sur le miroir de leur eau.


Depuis 1995, Meyrieu les Etangs est jumelé avec Piringdsorf, village autrichien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.